L’autisme est, désormais, appelé le trouble du spectre de l’autisme. Il regroupe les troubles autistiques, le syndrome d’Asperger et les troubles envahissants du développement non spécifiés (TED-NS). L’autisme ou le trouble du spectre de l’autisme est, donc, un ensemble de troub

les affectant le développement de l’enfant. Il est caractérisé par des problèmes au niveau de la communication, du comportement et des relations sociales. La détection précoce de l’autisme s’avère, alors, nécessaire compte tenu de la nécessité d’entreprendre la prise en charge le pl

us rapidement possible. Elle implique l’administration de tests permettant d’identifier les enfants présentant les symptômes liés à l’autisme. Les tests de détection de l’autisme, les plus connus, sont entre autres, le CHAT, le M-CHAT, l’ESAT, le STAT, la CARS, l’ADOS-2.

Le CHAT et le M-CHAT : des tests de dépistage précoce de l’autisme 

Le CHAT (Checklist for Autism in Toddlers)

Lorsqu’un enfant est sujet à plusieurs comportements à risque lié à l’autisme, l’utilisation du CHAT (Checklist for Autism in Toddlers) peut s’avérer fort utile. Ce test permet de détecter précocement un trouble autistique chez les enfants de 18 mois et plus. Il est approprié pour détecter l’autisme chez l’enfant dès le bas âge.

Le test diagnostic dit CHAT (Checklist for Autism in Toddlers) l s’utilise pour repérer l’autisme au cours de la petite enfance en vue de proposer une prise en charge précoce.

Elaboré en 1992 par une équipe de chercheurs (Simon Baron-Cohen et ses collègues), il est constitué de deux questionnaires. L’un permet aux parents de retranscrire le comportement de leur enfant et l’autre est destiné aux médecins et aux éducateurs spécialisés en vue d’évaluer les comportements moteurs et psychologiques de l’enfant. 

Le premier questionnaire destiné aux parents, est constitué de 9 items décrivant le comportement de l’enfant. Le second questionnaire, constitué de 5 items (numéroté de 10 à 14), permet d’évaluer les caractéristiques comportementales de l’enfant en observation directe. 

Lorsque l’enfant échoue aux items n° 5, 7, 11, 12 et 13, le risque de développer un syndrome autistique est très élevé. Le risque est moyen lorsque l’enfant échoue aux items n° 7 et 13. 

Ainsi; le CHAT permet de détecter les jeunes enfants à risque de développer un syndrome autistique. Mais, il ne constitue pas un instrument de diagnostic. Le CHAT permet d’identifier, avec un taux élevé, les enfants ne présentant pas de trouble du spectre autistique. Toutefois, il présente une faible sensibilité qui ne permet pas d’identifier avec une grande exactitude les enfants présentant un TSA. 

La sensibilité du CHAT n’étant pas satisfaisante, des chercheurs s’investissent afin de l’ameliorer. Ils réussissent en elaborant le CHAT modifié ou lM-CHAT. 

Le M-CHAT (Modified Checklist for Autism in Toddlers)

Le M-CHAT a été publié en 2001 par Diana Robins et ses collaborateurs dans le but d’accroître la sensibilité du CHAT ou d’améliorer sa capacité à détecter les enfants présentant un trouble du spectre autistique. Il est constitué de 23 questions visant à détecter les premiers signes d’autisme. Il contient 9 items issus du CHAT et 14 items supplémentaires. Il est destiné aux parents ayant des enfants âgés de 16 à 30 mois. 

Ainsi, ce questionnaire psychologique vise à évaluer le risque lié à l’autisme chez les enfants de 16 à 30 mois. Contrairement au CHAT, le M-CHAT ne requiert pas une observation directe de la part du médecin ou des éducateurs spécialisés. Seuls les parents sont invités à répondre (par ‘’oui’’ ou par ‘’non’’) aux items en fonction des comportements habituels de leur enfant. Ainsi, le M-CHAT permet d’identifier les enfants de moins de 3 ans présentant un risque élevé de trouble du spectre autistique (TSA) grâce aux informations fournies par les parents.

Le risque est moyen lorsque le score est compris entre 3 et 7. Un score supérieur ou égal à 8 suggère un risque élevé lié à l’autisme. 

Un score inférieur ou égal à 2 indique un faible risque lié à l’autisme, s’agissant du t’est M-CHAT

L’ESAT (Early Screening for Autistic Traits)

Elaboré par Dietz Claudine et ses collaborateurs en 2006, l’ESAT ou le questionnaire de dépistage précoce des traits autistiques, est destiné aux parents. Il permet de recueillir les observations des parents en vue de détecter les comportements susceptibles d’alerter les professionnels de la santé concernant les signes précoces de trouble du spectre autistique chez les enfants de 14 à 15 mois.

L’ESAT comprend une check-list de 14 items portant sur les signes et les symptômes précoces importants du trouble du spectre de l’autisme au sein de cette tranche d’âge. Les parents sont invités à répondre par « oui » ou par « non » aux différents items portant sur les caractéristiques comportementales perceptibles chez l’enfant. Ces items abordent divers points basés sur le comportement de l’enfant dans divers domaines :

  • la communication verbale et non verbale,
  • les intérêts de l’enfant,
  • l’expression des émotions,
  • la réaction aux stimuli sensoriels,
  • le contact visuel,
  • le sourire social et l’attention conjointe,
  • la réaction émotionnelle et l’interaction sociale. 

SCQ (Social Communication Questionnaire)

Le questionnaire de communication sociale ou Social Communication Questionnaire (SCQ), en anglais, est un outil de dépistage du trouble du spectre autistique. Ce questionnaire est simple et facile à utiliser. Il est constitué de 40 items visant à cerner la présence de comportement perceptible lorsqu’un trouble autistique prévaut.

Ces items portant sur les comportements autistiques spécifiques sont destinés aux parents et abordent les points suivants : la communication, les interactions sociales réciproques, les intérêts et les comportements restreints et répétitifs. Il est utilisé pour le dépistage de trouble autistique chez les enfants de 4 ans et plus, ayant un âge mental d’au moins 2 ans.

Ce questionnaire est disponible en deux versions. La première, dénommée ‘’vie entière’’ ; examine le comportement de l’enfant depuis la naissance. La seconde version, ‘’vie actuelle’’ est dédiée au comportement de l’enfant au cours des trois derniers mois. 

Les résultats obtenus sous la première version permettent d’identifier, à partir d’un certain, seuil, les éventuels cas d’autisme et de les orienter pour d’autres évaluations. Les scores obtenus au cours de la seconde version permettent de fixer les objectifs d’un programme d’intervention médicale. Le risque lié à l’autisme est évalué à partir du score global. 

STAT (Screening Tool for Autism in Two-Year-Olds)

Le STAT ou l’outil de dépistage de l’autisme chez les tout-petits et les jeunes enfants, est destiné aux enfants de 24 à 36 mois. Il est constitué de 12 activités abordant 4 domaines : le jeu, l’imitation motrice, la demande et l’attention conjointe. Ainsi, il permet d’évaluer les principaux comportements sociaux et communicatifs en vue d’identifier les enfants à risque en relation avec l’autisme, à travers un examen des comportements symptomatiques de ce trouble. Ce faisant, le STAT se distingue par une excellente sensibilité et une bonne valeur prédictive. 

Les scores obtenus (allant de 0 à 4) après l’administration de cet outil de dépistage, permettent de distinguer les enfants affectés par moins de déficience (avec un score bas) ou présentant un risque élevé lié à l’autisme (avec un score élevé, c’est-à-dire un score égal à 2 ou plus). L’administration et la cotation de cet outil de dépistage de l’autisme requièrent une formation adéquate de l’évaluateur. 

Sur l’échelle d’évaluation de l’autisme infantile ou CARS, les enfants normaux ont un score de 1 alors que les enfants aux comportements anormaux y ont un score de 2, 3 ou bien 4.

CARS (Childhood Autistic Rating Scale)

L’échelle d’évaluation de l’autisme infantile ou Childhood Autistic Rating Scale (CARS), en anglais, est un outil de détection de l’autisme. Cette échelle d’évaluation permet d’apprécier le degré de sévérité de l’autisme en fonction du score obtenu, tout en spécifiant d’autres troubles du comportement chez l’enfant. Elle permet de distinguer les enfants affectés par un autisme sévère de ceux dont les signes d’autisme sont légers ou modérés.  

Cette échelle d’évaluation de l’autisme chez l’enfant comprend 15 items visant à évaluer le comportement, les attitudes et les capacités de l’enfant. Une note (allant de 1 à 4) est attribuée à chaque item.

  1. pour un comportement normal ;
  2. Indique un comportement légèrement anormal ; 
  3. pour un comportement modérément anormal;  
  4. pour un comportement sévèrement anormal. 

Le score total est situé entre 15 et 60, avec un score égal à 30 indiquant un autisme léger. Les scores situés entre 30 et 37 sont en relation avec un autisme léger à modéré. Quant aux scores compris entre 38 et 60, ils sont associés à un autisme grave. 

ADOS (Autisme Diagnostic Observation Schedule) -2

ADOS (Autisme Diagnostic Observation Schedule) -2 est la deuxième version de l’échelle d’observation pour le diagnostic de l’autisme. Elle permet d’évaluer les troubles du spectreé de l’autisme. Utilisée dans le cadre d’un dépistage de l’autisme, elle permet d’évaluer les comportements liés à la communication, l’interaction sociale, au jeu et à l’utilisation imaginative d’un matériel. 

Cette échelle peut être utilisée chez les enfants dès l’âge de 12 ans, mais également chez les adolescents et les adultes. Elle est constituée de modules possédant chacun un protocole bien spécifique avec des activités pour enfants ou pour adultes.

  • Le module 1 est destiné aux enfants de 12 à 30 mois qui ne parlent pas ou ont un niveau de langage ne dépassant pas celui de phrases rudimentaires. 
  • Le module 2 est administré aux enfants qui s’expriment avec de petites ou de courtes phrases, mais qui n’utilisent pas le langage de manière fluide.
  • Le module 3 s’applique aux enfants ou aux adolescents qui utilisent un langage fluide. 
  • Le Module 4 est utilisé pour les adolescents et les adultes dont le langage est plus élaboré. 

Chaque module est conçu pour être administré à une période donnée. Il est choisi en fonction du niveau de langage expressif de l’enfant et de son âge chronologique.