La fibromyalgie est définie comme étant un syndrome caractérisé par une diversité de symptômes variant d’une personne à une autre. Elle se manifeste par des douleurs chroniques diffuses dans tout le corps. Ces douleurs musculo-squelettiques généralisées sont associées à d’autres signes cliniques tels que la fatigue, les troubles de sommeil, les maux de tête, les troubles gastro-intestinaux, les troubles de l’humeur. Ces symptômes permettent au médecin d’établir le diagnostic. Lorsque le diagnostic est établi rapidement, il est possible d’initier, dans les plus délais, le traitement approprié qui permet de soulager les symptômes.

La douleur chronique, le principal symptôme de la fibromyalgie

La fibromyalgie est un trouble fréquent, se manifestant par une douleur chronique dans plusieurs parties du corps. D’apparition brutale ou progressive, cette douleur est quotidienne avec une intensité variable d’un jour à un autre. 

La fibromyalgie se manifeste par une douleur chronique qui n’est pas localisée dans un seul endroit du corps humain.

 Localisation de la douleur 

Cette douleur diffuse et variable est circonscrite au niveau des muscles, des tendons, des ligaments, de la peau, autour des articulations et dans bien d’autres régions anatomiques. Il s’agit, entre autres, du cou, du milieu et du bas du dos, du bras, des jambes, des épaules, des hanches. Le thorax, la nuque, les cuisses et l’abdomen peuvent également constituer des zones douloureuses en présence de la fibromyalgie. 

Douleurs et points sensibles

Certains patients peuvent se plaindre en affirmant qu’elles ont mal partout ou ressentent des douleurs qui vont et viennent, se déplaçant dans tout le corps. D’autres peuvent avoir des points sensibles marqués par des douleurs ressenties lorsque l’on exerce une pression très faible avec un doigt. Ce sont, donc, des points douloureux sensibles au toucher, à un effleurement ou à une pression très faible. Il y a une douleur ressentie à la suite d’une palpation digitale.

Nature de la douleur 

La fibromyalgie est caractérisée par des douleurs spontanées diffuses et lancinantes, de type musculaire, tendineux, articulaire, variant d’un sujet à un autre. Les douleurs sont chroniques (supérieures à trois mois). Cette douleur peut être assimilée à des brûlures ou à des coups de poignard. Elle peut être profonde, aigüe ou sourde. Elle est constante et présente au repos, mais elle peut être exacerbée par les efforts, le froid, l’humidité, le stress, l’anxiété, le surmenage et le manque de sommeil. 

La fatigue, un symptôme courant de la fibromyalgie 

es symptômes douloureux de la fibromyalgie sont associés à une fatigue persistante et à une sensation d’épuisement. Il s’agit d’une fatigue extrême, généralisée, chronique et épuisante. La fatigue liée à la fibromyalgie est constante et ne disparaît pas, même après le sommeil. Elle survient dès que le sujet se lève après une nuit de sommeil à telle enseigne qu’il a l’envie de se recoucher.

La fatigue est extrême après une activité minimale ou après des efforts répétitifs minimes. L’effort physique est difficile avec une fatigabilité à l’effort minime qui rend toute activité pénible. Aussi, le sujet ne parvient pas à réaliser les activités les plus simples. La fatigue est ressentie lorsque les muscles sont sollicités (fatigue musculaire). 

Cette fatigue, pouvant varier en intensité, est décrite comme étant un épuisement physique, un manque d’entrain, une sensation de faiblesse physique, un manque d’énergie ou de motivation. Elle se manifeste également par une difficulté de concentration et des troubles de la mémoire à court terme. Il y a une altération de la concentration et de la mémoire, associée à une fatigue psychique. La fatigue liée à la fibromyalgie ne cède pas au repos, même s’il s’agit d’un repos prolongé.

Avec la fibromyalgir, la fatigue est présente dès le matin (fatigue matinale chronique). Lorsqu’elle est particulièrement intense, elle oblige certains sujets à rester coucher durant toute la journée ou les rend incapables de tenir debout durant une longue période de temps.

Les troubles du sommeil 

Les sujets victimes d’une fibromyalgie présentent, également des troubles du sommeil qui se manifestent sous plusieurs formes. Le sommeil est léger et non réparateur, il est facilement perturbé avec des périodes marquées par de nombreux éveils nocturnes réduisant le temps de sommeil profond. Les phases de sommeil profond sont réduites avec pour conséquence, une fatigue dès le réveil. 

Avec la fibromyalgie, la qualité du sommeil est perturbée avec une diminution du temps total de sommeil et avec des éveils fréquents. Le sujet peut éprouver des difficultés d’endormissement. Parfois, au réveil, le sujet à l’impression qu’il n’a pas vraiment dormi.

La raideur matinale 

En plus des symptômes douloureux, on observe fréquemment une raideur matinale chez les personnes affectées par la fibromyalgie. De façon générale, elle est apparente le matin au réveil, mais elle peut survenir au cours de la journée après une station débout ou assise prolongée ou après le maintien prolongé dans une même position.  

Les troubles gastro- intestinaux

Certaines personnes souffrant d’une fibromyalgie, sont confrontées à des douleurs abdominales, des ballonnements, des nausées. Elles peuvent être affectées par la constipation et la diarrhée, un reflux gastro-œsophagien, des douleurs gastriques avec brûlures, une dyspepsie, une hyperacidité gastrique. Beaucoup de ces patients souffrent d’un syndrome du colon irritable. Ce dernier se manifeste, entre autres, par les inconforts suivants :

  • douleurs abdominales ; 
  • troubles du transit intestinal ; 
  • ballonnements abdominaux associés à des flatulences ; 
  • bruits intestinaux ;
  • crampes intestinales ;
  • sensation d’évacuation incomplète des selles ;
  • besoins urgents d’aller à selle.

Les douleurs au niveau de la tête 

Les sujets affectés par la fibromyalgie se plaignent également de maux de tête ou de fortes migraines. Ces douleurs sont susceptibles d’apparaître au niveau d’un côté de la tête ou derrière les yeux, au fond de l’orbite. Les causes probables de ces douleurs sont liées à une tension excessive des muscles cervicaux ou à des tensions musculaires au niveau du cou et des épaules.

Ainsi, la fibromyalgie est associée à des céphalées de tension, marquées par des douleurs diffuses dans toute la tête ou circonscrite au niveau des deux côtés de la tête et dans la région frontale. Avec une localisation bilatérale, cette céphalée de tension est ressentie comme une pression au niveau de la tête. 

Les troubles génito-urinaires

Des fuites urinaires, des besoins fréquents d’uriner et une sensation d’urgence à uriner peuvent surve kinyarwandanir lorsqu’un sujet souffre d’une fibromyalgie. Ce syndrome, affectant principalement les femmes, se manifeste également par des douleurs circonscrites au niveau de la sphère génito-urinaires avec : 

  • de fréquentes cystites sans infection ; 
  • un syndrome de la vessie irritable (cystite interstitielle) associé à de fréquentes mictions et des douleurs ou un inconfort au niveau de la vessie ; 
  • un syndrome vulvaire avec des douleurs au niveau des grandes lèvres ou des petites lèvres ; 
  • une vulvodynie avec des douleurs au niveau de la vulve.

Le syndrome des jambes sans repos 

Le syndrome des jambes sans repos est un trouble neurologique qui affecte les patients souffrant d’une fibromyalgie. Parfois très gênant, il se caractérise parce un besoin irrésistible de bouger les jambes, survenant surtout ou plus intensément quand les jambes sont au repos, dans la soirée ou la nuit.

Il est associé à des sensations désagréables qui surviennent pendant les périodes d’inactivité, avec parfois des picotements, des fourmillements, des démangeaisons, des tiraillements, des sensations de brûlure. Le mouvement permet de soulager ces symptômes. Ce syndrome peut altérer la qualité de vie et rend difficile le repos, la station assise ou l’endormissement. 

Fibromyalgie symptômes
La douleur chronique et la fatigue peuvent favoriser le développement d’une dépression chez les sujets affectés par la fibromyalgie. Ces symptômes affectent le moral du patient qui présente une tristesse anormale, avec une perte d’énergie et de motivation.

Les troubles de l’humeur 

La fibromyalgie peut favoriser l’apparition des symptômes émotionnels, particulièrement intenses. En effet, le fait d’être confronté constamment à la douleur et à la fatigue, peut être stressant et contribuer au déclenchement des troubles de l’humeur, notamment la dépression et l’anxiété. Ces troubles peuvent nécessiter un traitement psychiatrique.

La dépression 

Les épisodes dépressifs sont associés à un mal-être, à un repli sur soi, à des difficultés pour se concentrer ou pour se souvenir des choses quotidiennes. Surviennent, alors, des troubles cognitifs marqués par une diminution de l’attention et de la concentration. Ces troubles vont, par ailleurs, favoriser la manifestation des difficultés de rétention mnésique. Parfois, cet état dépressif est associé à une perte d’appétit, à des crises de panique ou à des crises de larmes.

L’anxiété 

Les patients affectés par la fibromyalgie, présentent un état anxieux marqué par des craintes concernant le syndrome douloureux. Ils manifestent une angoisse importante avec un sentiment d’insécurité, d’appréhension, de tension. Il s’agit d’un état anxieux permanent qui rend le sujet irritable avec de fréquentes sautes d’humeur. 

Les autres symptômes de la fibromyalgie 

Les personnes atteintes par la fibromyalgie peuvent présenter d’autres symptômes, qui sont, entre autres : 

  • gonflements et des picotements dans les mains et les pieds ;
  • malaises, des vertiges, des étourdissements, une vision floue ; 
  • engourdissement au niveau des mains, des pieds ou du visage ;
  • sensibilité exagérée au toucher (hyperesthésie) ;sensibilité à la douleur ou une hypersensibilité aux odeurs, aux bruits, à la lumière vive ;
  • crampes menstruelles douloureuses.