​A l’appro​​che d’une rentrée scolaire, les familles d’enfants ou d’adolescents handicapés s’organisent pour faire face aux éventuels problèmes quotidiens qui pourraient retarder la rentrée de leur enfant. L’une des questions les plus débattues concerne le transport des enfants handicapés. On parle notamment de mobilité inclusive. Comment ça marche ?

Mobilité inclusive : Qu’est-ce qui est prévu pour le transport des enfants handicapés ?

En vertu des lois sur la mobilité inclusive et le caractère obligatoire de l’école, l’Etat français a mis au point un certain nombre de dispositifs visant à faciliter le transport des personnes à mobilité réduite (TPMR). L’une des tendances les plus en vogue est la mobilité inclusive. C’est un concept qui fait référence à la nécessité pour les moyens de transport, quel que soit leur type, d’être adaptés pour que chacun puisse les utiliser. En bref, il s’agit d’une nouvelle façon de concevoir les transports qui vise à inclure chaque utilisateur possible, quelles que soient ses caractéristiques individuelles.

Mobilité inclusive, transport des enfants handicapés

En plus de travailler activement à adapter les transports publics, l’Etat veille aussi à proposer des solutions de TPMR. Ainsi, les enfants lourdement handicapés peuvent bénéficier de taxis spécialisés comme ceux de la compagnie MyMobility. En matière de mobilité inclusive, cette compagnie propose des solutions innovantes grâce à ses véhicules adaptés au transport de personnes handicapées.

Le service de transport des enfants handicapés est-il gratuit ?

Le transport des enfants à mobilité réduite n’est pas gratuit, mais les parents peuvent voir leurs frais remboursés sous certaines conditions par la CDAPH. En plus des services de remboursement de la CDAPH, certaines communes, départements et régions mettent au point des services pour faciliter le tpmr.

Ces entités ont mis au point des navettes gratuites pour permettre aux enfants en situation de handicap d’aller à l’école en toute quiétude. Ces navettes sont généralement assurées par des compagnies de transport spécialisées telles que MyMobility. Leurs véhicules hautement personnalisés permettent aux enfants de débarquer et d’embarquer sans avoir besoin d’aide extérieure, ce qui leur permet d’être plus autonomes.

Les régions, les communes et les départements ont aussi l’obligation légalement d’aménager l’espace publique de sorte que les personnes en situation de handicap puissent s’y déplacer librement. Les services publics doivent, par exemple, s’équiper de rampes d’accès pour permettre aux personnes en fauteuil roulant d’y accéder sans aide extérieure.

Mobilité inclusive : Comment se déroule le transport d’enfants handicapés ?

Ce type de transport spécial couvre le déficit des transports publics pour les personnes handicapées. Parfois, ces personnes ne peuvent pas utiliser les transports en commun existants. C’est pourquoi, ces services de transport spéciaux existent. Ces derniers peuvent être publics ou privés.

Le transport spécial pour enfant handicapé se fait généralement en minibus ou en van accessible. Il existe des situations où ce transport spécial s’effectue par un service de taxi ou par une société de transport adapté. Normalement, les transports spéciaux pour enfants handicapés sont utilisés pour des itinéraires prédéterminés. Il s’agit de transporter des groupes d’enfants souffrant de handicaps physiques ou mentaux graves. Car ces enfants ne peuvent pas utiliser d’autres moyens de transport du fait de leurs handicaps.

Les véhicules qui effectuent ce service spécial de TPMR doivent répondre à certaines exigences telles que :

  • être adapté pour l’accès et la descente du véhicule, au moyen de rampes, plates-formes ou autres;
  • avoir des espaces activés pour les fauteuils roulants, avec leurs ancrages de sécurité;
  • avoir des compagnons ou du personnel d’assistance.

En quoi la mobilité inclusive est-elle bénéfique pour les personnes en situation de handicap ?

La mobilité est le fait ou l’action de se déplacer et l’inclusion s’avère l’intégration des groupes minoritaires dans la société. La mobilité inclusive découle de la nécessité d’améliorer les conditions de circulation des personnes. Il s’agit, en l’occurrence de personnes souffrant d’un certain type de handicap. Au-delà de pouvoir se déplacer, la mobilité est un droit humain.

L’accès aux transports peut transformer la vie des personnes souffrant de handicaps physiques, sensoriels et cognitifs. Les TPMR améliorent l’accès à l’emploi, la qualité de vie, ainsi que l’accès aux soins de santé et à l’éducation. La mobilité inclusive est donc un puissant facteur d’insertion social.

Pouvoir se déplacer facilement est quelque chose que beaucoup d’entre nous ont tendance à tenir pour acquis. Des escaliers aux passages et seuils étroits, il y a des barrières quotidiennes que nous franchissons et contournons chaque jour. Pour ceux qui ont des handicaps physiques, le tableau est tout à fait différent. Les patients handicapés sont confrontés à bien plus de dangers et de difficultés que nous ne pourrions jamais imaginer. C’est pourquoi la mobilité inclusive est plus que nécessaire.